VOTRE DON CONSTRUIT LE RIDEAU 

JE CONTRIBUE
  • zoom
    © Alessia Contu
  • zoom
    © Alessia Contu
  • zoom
    © Alessia Contu
  • zoom
    © Alessia Contu
  • zoom
    © Alessia Contu

daisy tambour

olivier thomas / tomassenko

FESTIVAL D'avignon


Avec
 Catherine Delaunay clarinettes, piano poche, conserve, Laurent Rousseau guitares, conserve, Olivier Thomas chant, bidon.

Après Antifreeze solution, Olivier Thomas, raconteur d'histoires en biais, déglingueur de mots, recycleur de notes, revient flanqué de ses deux complices pour un moment poétique chanté, parlé, joué.

L'AMOUR C'EST
C'EST...
C'EST COMPLIQUÉ

Daisy Tambour. Ça sonne comme un désir. Et comme un battement de cœur.
Vous voyez ? Vous sentez ? Cette chose qu'on ne peut nommer et qui pourtant jaillit du-corps-de-la-pensée-de-la-voix-des-envies-des-rêves-des-angoisses-du-vide de tous les jours.
Comment vivre ? À fond ? À moitié ? Sur le plan comptable, à moitié c’est plus rentable. Mais quand l'amour s'en mêle (s'emmêle ?)...
Après Antifreeze solution, Olivier Thomas déploie sa petite musique singulière à portée universelle, détricote le sens et le non-sens avec la même gourmandise, entre fête champêtre et infinie poésie. Et la poésie, sur le plateau comme dans la vie, c'est un peu le sourire des minutes qui passent.

Un banc, un tableau noir, des spots comme une guirlande multicolore en fond de scène, un radio-K7 avec de vraies cassettes dedans, des cocktails avec des parasols qui brillent. Daisy Tambour offre, “en contrepoint à nos hésitations, nos errances”, une bulle de gaîté farcie d’allitérations. Du ludique, du joyeux, du gentil et du doux. De l’entraînant, de l’entêtant aussi au gré des mélopées que cisèlent les trois complices.
Marie Baudet @ LA LIBRE BELGIQUE / 25.11.2016

Après 70 minutes, on a la tête qui tourne. On gambade, on folâtre dans cet univers de poésie burlesque. Est-ce du théâtre, est-ce de la musique, est-ce de la chanson? Il y a des trois, et d’autres ingrédients encore dans ce plat mitonné avec amour et gourmandise à base de frais, de local, d’authentique, garanti sans OGM. Quoique… Il faut peut-être bien des organismes génétiquement modifiés pour aboutir à telle création à nulle autre pareille.  
Cécile Berthaud @ L’ÉCHO / 29.11.2016

Le désir bat la chamade, les mots s’éclatent, les sons s’évadent. Et le public se marre. Il faut avoir vu au moins une fois dans sa vie un spectacle d’Olivier Thomas et de son groupe Tomassenko : un truc à nul autre pareil, basé sur des "ni"… et qui fonctionne à plein rendement. " Ni musique, ni théâtre, ni comique, ni triste, ni rien, ni tout. ***
Christian Jade @ RTBF.BE / 03.12.2016

Daisy Tambour, c’est une explosion de sensations, de rythmes, un long poème, mi parlé, mi chanté, d’une maîtrise sans failles.
Olivier Thomas, le chanteur dont les pieds ne tiennent pas à terre, tendu comme un arc, Catherine Delaunay et Laurent Rousseau, musiciens satellites, orchestre insolite, dignes d’un tableau fellinien. Mélange curieux de dégaines, d’ustensiles, de tonalités, ils envoûtent. Le public ne les lâche plus à la fin du spectacle et en redemande. Une performance et un spectacle vraiment original pour vivre une soirée hors du commun. ****
Palmina Di Meo @ DEMANDEZ LE PROGRAMME / 07.12.2016


Écriture & composition Olivier Thomas / Arrangements Tomassenko Trio / Oeil extérieur Véronique Dumont & Vital Schraenen / Création vidéo Nicolas Marchant / Création lumières Vital Schraenen / Costumes Odile Dubucq / Direction technique Thomas Vanneste.

Production Rideau de Bruxelles / Tomas&co asbl.
Avec l’aide du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Service général de la création artistique.

Ut nulla. Vivamus bibendum, nulla ut congue fringilla, lorem ipsum ultricies risus, ut rutrum velit tortor vel purus.

    • 06 > 26.07 [Tournées]
    © signélazer
    dezoom next previous