VOTRE DON CONSTRUIT LE RIDEAU 

JE CONTRIBUE
  • zoom
    © Gilles-Ivan Frankignoul
  • zoom
    © Virginie Lançon
  • zoom
    © Virginie Lançon
  • zoom
    © Virginie Lançon
  • zoom
    © Virginie Lançon
  • zoom
    © Virginie Lançon

un grand amour

Nicole Malinconi / Jean-Claude Berutti


supplémentaire le sa 18.11 à 15h

26.10 > 19.11 [ le rideau @ thÉÂtre des martyrs

creation

Avec
Janine Godinas.

À MOI MON MARI DISAIT LA VÉRITÉ ET MOI JE LE CROYAIS

Theresa Stangl mène une vie paisible à Sao Paulo jusqu’à un jour de 1971 où une journaliste sonne à sa porte. Gitta Sereny vient la questionner sur son mari, aujourd’hui décédé, et sur la profession qu’il a exercée. Trente ans auparavant, Franz Stangl était SS. Il commandait les camps de Sobibor et de Treblinka. Une fois seule, Theresa se repose les questions qu’a soulevées cette visite inopportune. Que n’a-t-elle pas vu ou n’a-t-elle pas voulu voir ? Qu’a-t-elle ignoré tout en le sachant ? Jusqu’où l’amour de cet homme l’a-t-elle menée ?

Jean-Claude Berutti adapte pour la scène le récit incandescent de Nicole Malinconi. C’est tout une vie troublée qui se joue là, en à peine plus d’une heure. Janine Godinas sera Theresa Stangl.

SA 04 NOV à 12h
Rencontre autour du livre Un grand amour à la librairie Quartiers latins
Avec Nicole Malinconi.
Place des Martyrs, 14 - 1000 Bruxelles

rencontre MA 07 NOV AU THÉÂTRE, APRÈS SPECTACLE
Avec Nicole Malinconi, l'équipe du spectacle et Jean-Pierre Lebrun, psychiatre et psychanalyste.
Animée par Cédric Juliens.

NL
 1971. Sao Paulo. Theresa leidt een rustige leventje tot de dag waarop een journalist haar vragen stelt over haar man. 30 jaar geleden was Franz SS-er en aanvoerder van het kamp van Treblinka. Hoe ver heeft ze de liefde voor die man gedreven ?


Écriture Nicole Malinconi / Mise en scène Jean-Claude Berutti / Scénographie & costume Rudy Sabounghi / Images Florian Berutti / Lumières David Debrinay / Assistanat à la mise en scène Suzanne Emond / Habillage Nina Juncker / Régie générale Sylvain Tardy.

Création le 3 mai 2017 au Théâtre de Roanne (France).
Production
Compagnie Jean-Claude Berutti / Rideau de Bruxelles.
En partenariat
avec le Théâtre des Martyrs / Théâtre de Roanne / Château de Goutelas – CCR. Avec le soutien de la DRAC Auvergne – Rhône-Alpes. Administration Les 2 Bureaux - Jessica Régnier.

Esperluète Éditions 2015.

Vous pouvez consulter, imprimer, distribuer le dossier pédagogique. Voyez également cette interview de Janine Godinas (https://vimeo.com/239447762), le reportage de Théatrez-moi (https://vimeo.com/240463917) et le trailer du spectacle (https://vimeo.com/238918307) sur notre viméo.

Le Rideau a la grande joie de proposer une animation préparatoire au spectacle en collaboration avec l'asbl Mémoire d'Auschwitz afin de préparer les élèves à la pièce et à son contexte historique, plus précisément aux centres d'extermination et Franz Stangl. Un carnet a été spécialement rédigé pour les élèves : "La shoah, Treblinka et Stangl".

L’ASBL Mémoire d’Auschwitz propose au public des outils et un accompagnement dans l’éducation à la Mémoire. Elle soutient la réalisation de projets scientifiques ou pédagogiques, qu’ils soient scolaires ou non. Elle propose également des journées d’étude, des expositions et des voyages d’études afin de rendre accessible à tous les résultats les plus actuels de la recherche scientifique sur les crimes perpétrés par les nazis. (http://www.auschwitz.be/) Elle édite également une publication de très belle qualité "Traces de mémoire" qui est envoyée gratuitement aux professeurs (http://www.auschwitz.be/index.php/fr/publications/traces-de-memoire-fr).

Infos et réservation : Laure Nyssen - Chargée de la Médiation des publics jeunes
educatif@rideaudebruxelles.be 02 737 16 02


Aidée seulement de quelques ruptures de lumières, comme de brèves respirations dans son récit, Janine Godinas traverse avec conviction cette vie de mensonges.

LE SOIR, CATHERINE MAKEREEL, 01 NOVEMBRE 2017


Sans avoir été écrit pour la scène, "Un grand amour" recèle une théâtralité incandescente à laquelle rend brillamment justice cette production, portée par une interprétation habitée d’intensité autant que de retenue, un condensé d'ambiguïté.

LA LIBRE, MARIE BAUDET, 08 NOVEMBRE 2017


Malinconi n’a jamais écrit pour le théâtre, mais on constate, une fois de plus, que ses textes sont souvent portés à la scène. Ici encore, à travers cette écriture très personnelle entre documentaire et fiction, elle réussit à nous dire l’indicible, à trouver les mots justes et sensibles pour traduire une réalité complexe, celle d’une conscience tourmentée.

CRITIQUE 3*** RTBF CULTURE, DOMINIQUE MUSSCHE, 07 NOVEMBRE 2017


Dans ce spectacle, Janine Godinas endosse pendant quelques dizaines de minutes les responsabilités de Theresa Stangl, épouse d’un bourreau SS. Frantz Stangl a été, entre autres, commandant de Sobibor et de Treblinka. « Les raisons de ne plus l’aimer, moi, je les ai contournées ». Effectivement, Theresa s’est contentée de réponses vagues et de mensonges, là où elle n’aurait pas dû fermer les yeux. Magnifique interprétation de Janine Godinas dans ce rôle de femme lâche et antipathique qui utilise l’amour pour excuser l’inexcusable.


CRITIQUE 4**** DEMANDEZ LE PROGRAMME, CATHERINE SOKOLOWSKI, 29 OCTOBRE 2017


Splendide interprétation de Jeanine Godinas, qui creuse de façon poignante et imperturbable le fond des ténèbres, braque une lumière sans la moindre indulgence sur cette femme de... qui ne réussit pas à être femme à …part entière.

ARTS ET LETTRES, DOMINIQUE-HÉLÈNE LEMAIRE, 26 OCTOBRE 2017


C’est grâce à la réunion des différents talents que Le Grand amour passe d’une pièce au message essentiel à une véritable réussite théâtrale : la mise en scène précise de Berutti, le texte magnifique de Malinconi, la scénographie de Rudy Sabounghi et l’interprétation intense et sans filet de Godinas laissent le public K.O. par l’intensité du moment qu’il vient de vivre.


LE SURICATE MAGAZINE, LOÏC SMARS, 30 OCTOBRE 2017


Le metteur en scène Jean-Claude Berutti a trouvé l'interprète idéale pour ce rôle si compliqué, si fort et si subtil, la grande comédienne Janine Godinas.

MARSUPILAMIMA, MARTINE SILBER, 30 OCTOBRE 2017


En une heure et quelque, tout est dit dans ce solo écrit avec une grande sobriété par Nicole Malincoli. Janine Godinas-diction et gestuelle impeccable-solidement dirigée et avec une grande intelligence scénique par Jean-Claude Berutti, tient son public et fait sonner des phrases qui frappent dur et fort : « La vérité, dit-elle, est une chose trop terrible pour que nous puissions vivre avec elle. »

THÉÂTRE DU BLOG, PHILIPPE DU VIGNAL, 30 OCTOBRE 2017

Au Rideau

Jeu26.10.17 20:15 [be] théâtre des martyrs
Ven27.10.17 20:15 [be] théâtre des martyrs
Sam28.10.17 19:00 [be] théâtre des martyrs
Mar31.10.17 19:00 [be] théâtre des martyrs
Mer01.11.17 20:15 [be] théâtre des martyrs
Jeu02.11.17 20:15 [be] théâtre des martyrs
Ven03.11.17 20:15 [be] théâtre des martyrs
Sam04.11.17 19:00 [be] théâtre des martyrs
Dim05.11.17 16:00 [be] théâtre des martyrs
Mar07.11.17 19:00 [be] théâtre des martyrs
Mer08.11.17 20:15 [be] théâtre des martyrs
Jeu09.11.17 14:30 [be] théâtre des martyrs
Jeu09.11.17 20:15 [be] théâtre des martyrs
Ven10.11.17 20:15 [be] théâtre des martyrs
Sam11.11.17 19:00 [be] théâtre des martyrs
Mar14.11.17 19:00 [be] théâtre des martyrs
Mer15.11.17 20:15 [be] théâtre des martyrs
Jeu16.11.17 20:15 [be] théâtre des martyrs
Ven17.11.17 20:15 [be] théâtre des martyrs
Sam18.11.17 19:00 [be] théâtre des martyrs
Sam18.11.17 15:00 [be] théâtre des martyrs
Dim19.11.17 16:00 [be] théâtre des martyrs

Ut nulla. Vivamus bibendum, nulla ut congue fringilla, lorem ipsum ultricies risus, ut rutrum velit tortor vel purus.

© signélazer
dezoom next previous