Nouvelle direction artistique et générale

Cathy Min Jung

Ce 22 juin 2020, l’autrice, actrice et metteuse en scène Cathy Min Jung a été désignée directrice artistique et générale du Rideau de Bruxelles.
Elle se voit confier le développement futur du Rideau et de son projet artistique dans le cadre d’un mandat de 5 ans au cours duquel elle assurera la programmation jusqu’à la saison 2025-2026.
Cathy Min Jung prendra ses fonctions au mois de septembre prochain succédant à Michael Delaunoy qui assurera jusqu’en octobre 2020 la direction artistique et générale de la treizième et dernière saison qu’il a préparée.

Février 2020
Le Rideau lance un appel,
Un appel qui, dans sa volonté assumée de transparence et d’intégrité,
Dans la composition paritaire et diversifiée de son jury,
Dans son désir affirmé d’altérité,
M’a laissé entrevoir
Une possible ouverture,
Une possible rencontre,
Un possible changement.

Et de là où il en est aujourd’hui,
De là où j’en suis aujourd’hui,
Dans le monde d’aujourd’hui,

J’ai jeté les bases,
J’ai dessiné les grandes orientations d’un futur ensemble,
Pour un Théâtre éthique et solidaire,
Pour un Théâtre inscrit dans l’espace-temps public.

Un Théâtre pour cette maison.

Une maison de création, riche de l’héritage de Claude Etienne,
Une maison qui sera traversée par les nouveaux récits,
Une maison de foisonnement artistique,
Une maison habitée par des femmes et des hommes qui ouvriront grand les
portes et les fenêtres pour s’ouvrir au monde, tout le monde.
Que toutes et tous se sentent bienvenus, attendus : humains de toutes
couleurs, de tous sexes, de tous âges et tous milieux.
Que tous et toutes se sentent représentés,
Que personne ne se sente exclu,
Parce que sinon, à quoi bon ?
À quoi bon raconter le monde, l’écrire, le dire, tenter de le comprendre, tenter de le réinventer ?
À quoi bon la création ?
À quoi bon le Théâtre ?

Au Rideau de Bruxelles, nous ferons des voyages inédits
dans l’infinitude des imaginaires qui peuplent l’univers et la découverte
de l’autre et de soi-même deviendra pulsation vitale.
Le Rideau de Bruxelles ne fera pas la pédagogie de l’altérité, mais en fera une
pratique culturelle, autant sur le plateau que dans la salle.
Il n’y aura pas au Rideau de focus « Afrique » ou « Asie » ou « genre », ou quelconque autre assignation à être « l’étranger » ou « le pas dans la norme » ou « la femme ».

Au Rideau de Bruxelles, il y aura une équipe, des artistes et des publics aux imaginaires,
pratiques et sensibilités différentes, qui partageront le désir de se rencontrer, d’interroger
ensemble notre monde, d’imaginer et de construire, par le biais du théâtre, des futurs solidaires et désirables.

Le Rideau de Bruxelles a lancé un appel

Et moi

J’ai répondu à cet appel.

Cathy Min Jung
23 juin 2020