Enfin ! Je te l’annonçais depuis longtemps

Edito

Enfin ! Je te l’annonçais depuis longtemps. Et peut-être avais-tu fini par ne plus me croire. Cette fois pourtant, tu en conviendras, c’est la bonne. Le 17 mars 2018, jour exact des 75 ans du Rideau, a été donné le premier coup de pioche des travaux de rénovation de notre Maison de Théâtre. Moment historique. Qui signe de façon définitive la fin de la crise infrastructurelle que traversait le Rideau depuis plus de dix ans, et qui marque le début d’une nouvelle ère. Dès demain la scène bruxelloise des nouvelles écritures disposera à long terme d’un superbe écrin parfaitement adapté à sa démarche artistique. Merci à toi, ami.e du Rideau, qui nous as soutenus et suivis durant ces années d’incertitude. Merci à toi d’y avoir cru et de nous avoir donné la force de continuer à exercer avec toute l’exigence requise, notre passion de la découverte et du risque. Car oui, le Rideau, c’est avant tout 75 ans d’audace au service des nouvelles écritures.

C’est donc pour la toute dernière fois que je t’invite à une saison hors les murs. Une saison que mes camarades et moi avons voulue – 75e anniversaire oblige – exceptionnellement foisonnante. Pas moins de 11 spectacles à Bruxelles et 12 spectacles sur les routes de Belgique, de France et de Suisse. Façon d’affirmer, comme je le faisais il y a dix ans pour annoncer ma première saison, que le théâtre n’est pas mort, qu’il se réinvente sans cesse, un pied solidement enfoncé dans la terre de ses ancêtres, l’autre lancé avec force vers l’avant, vers l’inconnu…