médiation des publics jeunes

 

Le Rideau apporte un soin particulier à la sensibilisation des jeunes spectateurs aux nouvelles pratiques de la scène. En partenariat avec les établissements scolaires et les associations, la médiation des publics jeunes s’adresse aux moins de 30 ans curieux des démarches théâtrales contemporaines ainsi qu’à leurs professeurs ou animateurs. À travers les différents projets pédagogiques, le Rideau concentre ses efforts pour outiller les élèves, les accompagner, susciter des rencontres entre adolescents et artistes,…

 
CONCRÈTEMENT…

Une introduction gratuite de 50 min en classe ou au théâtre permet de préparer les élèves à la forme et au contenu du spectacle. C’est aussi l’occasion de tisser un lien essentiel et personnalisé.

Des animations ou des rencontres thématiques ou plus personnalisées.
Voir ci-dessous en fonction de chaque spectacle.

Une brochure pédagogique de saison guide le choix des professeurs/animateurs et détaille les différents projets (en version papier et en ligne).

Un dossier par spectacle est accessible un mois avant la première représentation en version papier et en ligne).

PASS À L’ACTE 9e édition
Un projet pédagogique foisonnant.
Visions de spectacles, ateliers de jeu, rencontres avec des artistes, ce parcours complet d’initiation au théâtre contemporain est conçu pour les élèves à partir de la 5e de l’enseignement général et technique.
Ce projet est conçu et encadrés par le Rideau de Bruxelles, le Théâtre Les Tanneurs, le Théâtre Océan Nord et le KVS. Il se déploie entre octobre et avril.
Avec le soutien de la COCOF et la collaboration d’ITHAC.

Les voies sauvages
Une animation préparatoire (50 min) en classe et gratuite qui consiste en une rencontre avec Dominique de Staercke, alpiniste, dont le récit est porté par l’écriture de Régis Duqué et le jeu de Cédric Juliens.

Projet de médiation avec la 7ème PC de l’Institut des Filles de Marie.
Dominique de Staercke est aussi coach et place la conscience et l’intériorité au cœur de son engagement professionnel. Il emmène ce groupe de jeunes dans une randonnée sur le chemin de l’introspection et du développement personnel.

Une rencontre après spectacle entre les élèves et l’équipe artistique.

Cocon !
Ce spectacle est repris dans la programmation du PASS À L’ACTE , projet pédagogique et artistique mené avec différentes écoles et structures culturelles de Bruxelles. Il donne lieu à un atelier pratique proposé par Simon Thomas, artiste et metteur en scène associé au projet.

L’animation préparatoire, gratuite, est prise en charge par ce dernier, qui intervient dans différentes classes pendant 50 minutes. L’objectif est de solliciter la curiosité des élèves et les éveiller aux thématiques et à l’écriture contemporaine du spectacle par une approche participative.

Last Exit to Brooklyn
Les comédiens Pedro Cabanas et Paul Camus présentent le spectacle en classe (50 min) avant la représentation et reviennent ensuite pour en discuter.

Le spectacle est intégré dans un projet avec une classe du Lycée Intégral Roger Lallemand en partenariat avec le Théâtre de la Vie, comprenant un atelier de 12h de pratique avec le comédien Renaud Van Camp autour de l’adaptation d’un texte romanesque au théâtre.

Tu fais la femme
Guillaume Druez (comédien du spectacle et ancien étudiant de ARTS2 – Conservatoire de Mons) passe par la pratique pour introduire le spectacle à travers des exercices de jeu basés sur le texte et sur le travail d’acteur (2 x 50 min).

Funérailles d’hiver
Une animation préparatoire en classe (50 min), gratuite qui consiste en une rencontre avec la chargée de médiation du Rideau : présentation du spectacle, de l’auteur, de l’équipe artistique ainsi que la construction d’un échange participatif avec les élèves.

Crâne
Une animation préparatoire en classe (50 min), gratuites qui consiste en une rencontre avec un artiste du spectacle et/ou la chargée de médiation du Rideau. 

Ravachol
Une animation préparatoire en classe (50 min), gratuite et prise en charge par les comédien.ne.s du spectacle.

En plus de l’introduction « classique » :
– Atelier d’écriture et de jeu : Axel Cornil (auteur et metteur en scène) et IThAC (association d’éducation artistique et culturelle) organisent un atelier de découverte du processus de création artistique (écriture et jeu) pour les élèves. Comme pour le projet Loin de Linden de Veronika Mabardi mis en scène par Giuseppe Lonobile, le Rideau se joint à l’aventure ! (2 classes).

– Atelier d’illustration : Félix Laurent est illustrateur et animateur d’atelier. Il donnera aux jeunes l’occasion de s’exprimer à l’aide d’un stylo à bille et d’une feuille sur ce qui représentent des « enjeux à défendre » dans leur vie. (5 classes, 2 séances de 2 x 50 min).

– « le petit salon de la désobéissance ». Un outil pédagogique proposé par l’asbl Quinoa en écho avec le spectacle (5 classes, minimum 2 x 50 min).

L’empreinte du vertige
Angèle Baux Godard (autrice et comédienne), Clément Goethals (metteur en scène) et Jérémy David (comédien et musicien) invitent les élèves à explorer leur vécu intime ou celui d’un tiers et les accompagnent dans l’écriture d’un texte court et la mise en voix de leur création. (2 classes, 3 séances de 2 x 50 min).

Les enfants du soleil
Une animation préparatoire de 50 min, gratuite, en classe qui dresse un portrait de l’auteur et du contexte historique d’écriture de la pièce, présente les personnages et sensibilise les élèves à la scénographie et au jeu des comédien.ne.s.

Un grand amour
L’animation consiste en une présentation de la pièce et de son contexte historique (la mise en place des centres d’extermination, leur organisation et  l’implication de Franz Stangl). Elle est prise en charge par les animateurs de l’asbl Mémoire d’Auschwitz. Notre objectif est d’enrichir la connaissance des élèves sur le sujet, de susciter leur curiosité pour la pièce et développer leur esprit critique par rapport au contenu du spectacle.