Michael Delaunoy

Directeur Metteur en scène

Michael Delaunoy est né à Liège le 21 août 1968. Élève de 1988 à 1992 au Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe d’Art dramatique de Pierre Laroche et la classe de Déclamation de Charles Kleinberg. Après avoir participé à quelques spectacles en tant qu’acteur, il s’essaye en 1991 à la mise en scène et fonde la Compagnie Off Limits (1992-2000) puis l’Envers du théâtre – compagnie Michael Delaunoy (de 2000 à 2008) – en coproduction avec différentes institutions belges et étrangères (Théâtre National, manège.mons, Théâtre de la Place, Théâtre de la Balsamine, Théâtre Varia, Théâtre de Namur, Théâtre Blanc (Québec), etc.) ou en tant que metteur en scène invité (Théâtre National, Rideau de Bruxelles, Théâtre Le Public, Atelier Théâtre Jean Vilar, Teatro La Comunità (Rome) etc.), des auteurs tels que Tchekhov, Strindberg, Büchner, Lautréamont, von Horvàth, Adamov, Duras, mais aussi de nombreux contemporains : Kalisky, Enzo Cormann, Pietro Pizzuti, Laurence Vielle, Luca De Bei, Paul Pourveur, Xavier de Guillebon, Ascanio Celestini, Patrick McCabe,… 

Michael Delaunoy a vu en 2005 sa création de Aïda vaincue de René Kalisky couronnée quatre fois aux Prix de la Critique : Meilleur spectacle, Meilleure scénographie, Meilleure actrice, Meilleur acteur. Il a, en outre, été nominé quatre fois comme Meilleur metteur en scène.

En juin 2007, Michael Delaunoy est désigné à la direction artistique du Rideau de Bruxelles.
Il y monte : Blackbird de David Harrower (création en français, novembre 2007, Prix de la Critique 2008 : nomination Meilleur metteur en scène), L’abécédaire des temps modernes (tomes 1, 2 et 3) de Paul Pourveur (création mondiale, mars/avril 2009, Prix de la Critique 2009 : Meilleur auteur (Paul Pourveur)), Loin de Corpus Christi de Christophe Pellet (création mondiale, coproduction Théâtre de la Place et la Comédie de Genève, novembre/décembre 2009, reprise en novembre 2010), Le Carnaval des ombres de Serge Demoulin (création mondiale, février/mars 2012, coréalisation Festival Parole d’Hommes et AMAPAC (Malmedy), reprise au Festival d’Avignon 2018, Théâtre Episcène), La jeune fille folle de son âme de Crommelynck (création en juillet 2013 au Théâtre du Peuple de Bussang, reprise au Rideau de Bruxelles au cours de la saison 13-14), La Ville de Martin Crimp (création en Belgique, avril/mai 2015, Prix de la Critique 2015 : nomination Meilleure mise en scène), Warda de Sébastien Harrisson (création en Belgique en avril 2016, reprise en janvier 2018 à Montréal), Le Dire des forêts de Philippe Vauchel (co-mise en scène avec Philippe Vauchel, création en janvier 2017, Le Rideau @ Atelier 210), Oh les beaux jours de Samuel Beckett (création en avril 2018, Le Rideau @ Théâtre des Martyrs, Prix de la Critique 2018 : Meilleure comédienne (Anne-Claire)).

En mars 2013, Michael Delaunoy assure la création mondiale de Lolo Ferrari, un opéra commandé au compositeur liégeois Michel Fourgon par l’Opéra de Rouen (livret de Frédéric Roels). 

Parallèlement à son travail de metteur en scène, Michael Delaunoy a développé depuis 1994 une importante activité pédagogique. Outre la direction d’animations et de stages, de formations et de recherche, il a assumé de 1994 à 2003 une charge de cours d’Art dramatique permanente au Conservatoire royal de Liège et est depuis août 2003 professeur d’Art dramatique au Conservatoire royal de Mons, dénommé aujourd’hui Arts². Il a dirigé des ateliers consacrés à des oeuvres de Samuel Beckett, Jean-Marie Besset, Enzo Cormann, Corneille, Crommelynck, Xavier de Guillebon, les Elisabéthains, Fassbinder, Jon Fosse, Sofia Fredén, Horvath, Ibsen, Kalisky, Labiche, Levin, Lars Norén, Pinter, Paul Pourveur, Racine, Schwab, Tabori, Tchekhov, Schimmelpfennig… Il a été également régulièrement invité à travailler avec les élèves des classes de scénographie de Christine Mobers à Saint-Luc (Bruxelles) et de Jean-Claude De Bemels à l’ENSAV (La Cambre).