sept    

erratiques

WOLFRAM HÖLL / ARMAND DELADOËY

 

Juste après la chute du mur de Berlin, un jeune garçon projette les films super 8 de sa mère disparue sur les façades de son bloc d’habitations. Sa voix tente de mettre en mots ce monde qui change à toute haleine. Une petite musique qui ne nous lâche plus.

Texte merveilleusement troublant. Mise en scène délicate. La beauté musicale et poétique du spectacle tient à son énigme. Erratiques est le chant d’une lumière, celle qui survit quand tout s’efface. LE TEMPS – CH