les enfants du soleil

MAXIME GORKI / CHRISTOPHE SERMET / CIE DU VENDREDI

J’ai choisi Les Enfants du soleil parce que ça parle de misère sociale et de recherche de beauté par le biais de la fable et de la comédie. Six personnages en quête de sens ont le privilège (ou le malheur) de l’insouciance.  Ils jouent un jeu de société grandeur nature dont la règle semble être la franchise : ils ne se cachent rien.
Sauf peut-être l’essentiel. Dehors, une épidémie se répand. « C’était la musique de la révolution » dit un vieux Bolchevik dans un flashback.

CHRISTOPHE SERMET

 

Virevoltant, charnel, corsé, sexy. Le spectacle fait carton plein. LE SOIR ****
Brillant et poignant. LA LIBRE BELGIQUE ***
Acteurs excellents. LA PREMIÈRE / RTBF
Respire l’intelligence et le sens du spectacle. Bouillonnant et précis, déconcertant et tellement cohérent. Jubilatoire. L’ÉCHO
Une symphonie russe orchestrée par un grand chef. RTBF.BE ****

Ze verbeelden zich een betere wereld, met menselijke wezens naar hun beeld, zonnig, sterk en vol idealen. Ze zijn er zich niet van bewust dat er zich buiten iets afspeelt dat sterker is dan elk voorgaande. Revolutie ?