Quelle malédiction la mobilité !
juil    

oh les beaux jours

SAMUEL BECKETT / MICHAEL DELAUNOY

 

Un grand texte qui témoigne avec humour de notre lutte contre toute forme de perte. Une farce tragique et tendre sur la faculté des humains à rester dignes. Malgré tout.

Beckett est un refuge. Une voix qui aide à vivre. Même s’il m’accompagne depuis l’adolescence, jamais je n’avais osé le monter. Attendais-je que l’interprète dont je rêvais pour jouer Winnie atteigne l’âge du rôle ? Dans nos sociétés de “communication”, la parole se mue souvent en vaines parlottes. Se mettre à l’écoute de la voix du grand Sam, c’est se confronter à ses propres limites. Ce qui n’a rien de désespérant. Au contraire. On en ressort ragaillardi.
Michael Delaunoy

Une version d’anthologie ! RTBF.BE

Oh les beaux jours est extraordinaire.*** LA LIBRE Belgique

Le texte est sublimé par une immense Anne-Claire. RTBF

La comédienne nous agrippe irrémédiablement. *** LE SOIR

DÉBAT DU BOUT DU BAR
MA 14.01 – après le spectacle
Avec l’équipe du spectacle et un invité témoin.

Een grote tekst die met humor getuigt van onze strijd tegen elke vorm van verlies. Een tragische en tegelijk tedere grap over het vermogen van de mens waardig te blijven. Ondanks alles. Wat overigens niets hopeloos heeft. Integendeel. Je komt er opgekikkerd van terug.