déc    
Voir tout

tu fais la femme

Carole Lambert

Bonjour.Je m’appelle Carole. J’ai un chat. Brigitte. Dans Tu fais la femme, l’un des personnages s’appelle Brigitte. Coïncidence ? Je ne crois pas… Brigitte fera sans doute des crêpes, tandis que d’autres mourront certainement avec panache. Amour, politique, théorie du genre, pâtisserie, anthropologie familiale, société de consommation, physique quantique, livraison à vélo, Janis Joplin… Quatre individus (et peut-être un chien) dans leurs beaux habits du dimanche virevoltent dans un chaos d’actions et de paroles, entre compassion et révolte, de Mons à Bruxelles, en passant par le Cosmos ou Droupt-St-Basle. Pensez à bien lire votre horoscope avant de venir.

CAROLE LAMBERT

Incisive, décantée, traversée de fulgurances, d’éclats d’absurde, Tu fais la femme peut désarçonner au début, mais elle vous prendra vite dans ses filets : jouissive dans une mise en scène de l’auteur, bourrée d’énergie mais rigoureuse, portée par Amandine Chevigny, Morgane Gilles, Guillaume Druez et Louis Marbaix, virtuoses dans un jeu choral où les individualités finiront par s’affirmer et des histoires, par se dévoiler ! LE SOIR ***

Jamais pontifiant, toujours ludique, Tu fais la femme déconcerte d’abord par sa structure explosée avant de réconcilier tout le monde par le rire et les traits bien sentis. Une belle découverte.
LE VIF FOCUS

Un spectacle plein de fraîcheur et d’audace. LA LIBRE

 

Rencontre

avec Carole Lambert et Thomas Depryck, auteur et dramaturge. 
ME 21.11.2018 / après le spectacle

Liefde, politiek, gendertheorie, consumptiemaatschappij, kwantumfysica, fietskoerier, Janis Joplin… Vier individuën (en misschien ook een hond) slingeren rond in een chaos van actie en woorden. Lees vooraf goed je horoscoop.