Bourse d’écriture Claude Étienne

JULIE JAROSZEWSKI et VICTORIA LEWUILLON sont les deux lauréates de la saison 2020-2021


© Thierry Deronne
 

JULIE JAROSZEWSKI / L’extinction des villages

 

En périphérie proche de la Métropole, trois générations de femmes habitent un pays devenu étranger à lui-même : dés-industrialisé, ravagé par la société consumériste, acculturé, victime de linguicide. L’Histoire les visite, cherche à leur parler non pas comme un retour au passé mais comme le détour nécessaire vers un avenir utopique. Verront-elles le grand archipel qui raccorde leur pays au Sud ? Embarqueront-elles ?

   

© Annah Schaeffer
 

VICTORIA LEWUILLON
En quête – Un récit depuis la rive avant l’oubli

 

Il y a des moments dans l’histoire où les morts sont privés de rituels.
Y en a qui racontent que c’est comme ça que naissent les fantômes.
Comme la Llorona, née lors de la colonisation du Mexique.
La Llorona ressemble étrangement aux ptérodactyles.
Y en a qui racontent qu’ils vivent toujours.
Comme mon oncle, mort le 10 janvier 2020.
J’ai hérité de tous ses écrits.
Dernier bastion avant l’oubli, un comité se rassemble et part en expédition.

 

Le projet est porté par Le Comité impavide, un collectif d’artistes composé de Astrid Akay, Marie Bourin et Victoria Lewuillon.

Claude Étienne (1917-1992), fondateur du Rideau de Bruxelles et découvreur de nouveaux talents durant près d’un demi-siècle, a joué un rôle majeur dans la reconnaissance des auteurs dramatiques de Belgique francophone. Aussi est-ce tout naturellement que le Rideau de Bruxelles, désireux d’accentuer son soutien aux jeunes autrices et auteurs de notre communauté, a donné le nom de ce grand pionnier à une bourse d’aide à l’écriture.

En collaboration avec le Centre des Écritures Dramatiques Wallonie-Bruxelles (CED-WB), le Rideau a mis en place, sous l’intitulé  “Bourse d’écriture Claude Étienne”, un programme de soutien et d’accompagnement des écritures émergentes en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Dans ce cadre, et sur la base d’un appel à projets, deux aides à l’écriture ont été attribuées en ce début de saison 2020-2021 pour cette troisième édition.

Ces aides ont pour objet de soutenir le développement d’un projet d’écriture relevant des Arts de la Scène (théâtre, théâtre jeune public, arts du cirque et de la rue, danse…).
Elles sont réservées à des autrices et auteurs dramatiques émergents de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
Par “émergents”, on entend des autrices et auteurs qui n’ont pas vu plus de deux de leurs textes portés à la scène dans un contexte professionnel.
Par “de la Fédération Wallonie-Bruxelles”, on entend des autrices et auteurs dont la langue d’écriture est principalement le français, et qui sont soit de nationalité belge, soit résidents en Belgique depuis au moins un an à la date de dépôt de candidature.

Une de ces aides au moins est destinée à une autrice.

Les aides sont attribuées à des individus.
La sélection des lauréat.e.s est opérée sur base de candidatures écrites.
Les lauréat.e.s sont désigné.e.s par La Liseuse, comité de lecture du Rideau de Bruxelles.

Le projet d’écriture s’inscrit ou non dans la perspective d’une réalisation scénique déjà définie et/ou programmée. La bourse ne peut toutefois être attribuée à un projet dont la réalisation serait programmée durant la saison qui voit l’attribution de cette bourse (20-21).

Les projets d’écriture soutenus peuvent relever du champ des écritures de plateau, à condition toutefois que la dimension d’écriture textuelle occupe dans le projet une place importante.

Les projets de réécriture pour la scène d’une œuvre non théâtrale ou d’une œuvre de répertoire sont éligibles, à condition toutefois que le projet d’écriture donne lieu à une œuvre originale.

Ces aides comprennent chacune :

  • une bourse d’écriture de 5 000 €
  • un accompagnement dramaturgique avec possibilité de résidence d’écriture à Mariemont proposé par le Centre des Écritures Dramatiques Wallonie-Bruxelles (CED-WB) ;
  • la mise en lecture publique au Rideau de Bruxelles du texte ayant fait l’objet de l’aide par une équipe d’interprètes professionnels, lecture dirigée soit par le ou la lauréat.e, soit par un.e artiste de son choix.
     

 

CATHERINE DAELE et SALIM DJAFERI sont les deux lauréat.e.s de la saison 2019-2020.
Des lectures publiques de leurs textes sont prévues lors de notre saison 2020-2021.

 

 

CATHERINE DAELE / Marshmallow
Lecture publique : en cours de programmation.

 

Un texte jeune public présenté en lecture au Festival Noël au Théâtre.
Il était un jour, Luca, posé sur le seuil du monde d’avant Marco, par un Pélican, Pélicloche.
Premier bébé de papa et maman. Luca foutu-tordu, corps en gelée, cerveau en compote.
Il était un autre jour, Marco, petit frère spécialiste en chef pour défier la vie et faire marcher/voler/planer les pieds couchés de Luca.
Jusqu’au jour où, les parents, le compteur de courage sous zéro, placent Luca à l’institution.
Tout prend feu. Pas baisser les bras Marco ! Vite, un plan : partir avec Pélicloche et libérer Luca.

   

© Baptiste Le Quiniou
 

SALIM DJAFERI / Koulounisation
Lecture publique : VE 19.03 – 18:00 – Dans le bar du théâtre

 

Salim Djaferi a pour projet de raconter une histoire. Une histoire qui raconte une langue marquée par l’Histoire, celle dont il est issu. Le projet est une enquête sur les mots de la colonisation française en Algérie – les effets du colonialisme sur la langue, et sur ceux qui la parlent.